Le lin Made in Bhallot (Made in France)

Les étapes de fabrication de la graine aux espadrilles

2 mai 2019
Traçabilité du lin et des étapes de fabrications du lin
Traçabilité du lin et des étapes de fabrications du lin
Petit aparté pour commencer

Dans cet article, on va voir les étapes de culture du lin et de la fabrication des espadrilles. Parce que selon nous, ce qui est important, c’est d’avoir une cohérence d’ensemble sur l’intégralité de la chaîne. Va-t-on vraiment continuer à vendre du coton qui a poussé aux Etats-unis, qui a été transformé en Asie et assemblé en France ? Tout ça avec l’estampille “Made in France” ou “bio” ? C’est un peu comme dans les supermarchés et le bio sous plastique, on trouve ça un peu incohérent… On a un peu l’impression que c’est juste un argument marketing de plus, mais qu’il n’y a aucune démarche militante derrière.

Les limites

Alors bien sûr, on ne dit pas qu’on est parfait. Par exemple, la semelle est en caoutchouc non naturel et non tracé. Ce qui nous fend le cœur car on ne peut pas vous proposer un produit 100% naturel. Mais croyez-nous, on fait du mieux qu’on peut pour avancer sur le sujet et éviter de vous proposer une chaussure sans semelle en caoutchouc. On ne peut pas révolutionner tout d’un coup. La preuve, Veja, célèbre marque de baskets éco-responsables, expose de nombreuses limites sur son site concernant la traçabilité de matières premières et l’approvisionnement en caoutchouc naturel

Etape 1 : Le lin, de la graine à la fibre

Master of linen, c’est quoi ? C’est un label propulsé par la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC) qui certifie que toutes les étapes de fabrication sont faites en Europe et dans le respect de normes environnementales strictes. Pour plus d’informations, on vous invite à consulter le site du CELC ici.

Le lin est la première fibre naturelle cultivée en Europe occidentale avec plus de 75 000 hectares. (67000 ha en France, 12000 ha en Belgique et 2500 ha au Pays-bas. D’autres pays de l’est cultivent aussi le lin comme la Pologne)

Les étapes de transformation

  • La culture du lin
  • La moisson
  • Le rouissage
  • Le teillage et le peignage
  • La filature
  • Le tissage

Pour connaitre toutes les étapes de transformation en détail et illustrer de belles photos , nous vous invitons à lire l’article suivant : https://www.bhallot.eu/?p=58021

Etape 3 : L’ennoblissement du tissu Made in Bhallot

Ultime étape de traitement des tissus, l’ennoblissement regroupe les traitements destinés à modifier l’aspect des fils ou des tissus de lin et à leur conférer les valeurs recherchées par les consommateurs en termes de confort, d’esthétique, de fonctionnalité. Quatre catégories s’y distinguent : le blanchiment, la teinture, l’impression et les apprêts.

Confédération Européenne du lin et du chanvre

Le tissu se retrouve chez nous, à Toulouse ! On applique un traitement naturel permettant de le rendre rigide, imperméable et résistant à l’abrasion. Rien que ça 😉 Une vraie innovation technologique et écologique !
Aucun traitement chimique n’est fait sur le tissu !

C’est le tissu renforcé que vous retrouvez en bout de l’espadrille. Ensuite on pose nous-même le liseré sur l’espadrille et on envoie le tissu dans un atelier pour réaliser la confection.

Espadrille rose de face
Bout de l’espadrille renforcé

Etape 4 : La confection de l’espadrille

La confection est faite dans un atelier artisanal dans les Pyrénées <3. Le but consiste à assembler le tissu sur la semelle qui elle, est décomposée en 2 parties : la semelle de jute et la semelle en caoutchouc.

Pour connaitre plus précisément l’atelier et les étapes de confection on vous invite à lire notre article sur les étapes de confection de l’espadrille.

Atelier de confection des espadrilles Photo : @clairdutemps

Voir l’espadrille

Voir la bhallotine

Source :

3 réflexions au sujet de « Les étapes de fabrication de la graine aux espadrilles »

  1. merci,
    merci de partager toutes ces infos.
    je suis enseignante d ‘histoire geo et le parcours d’un produit, c ‘est ds mes cours.
    bien heureuse de pouvoir proposer en parallèle un produit responsable et son parcours.
    cordialement
    katia metreau

  2. […] Pour plus de détails sur les étapes, on vous invite à lire l’article suivant : “Les étapes de fabrication de la graine aux espadrilles”. […]

  3. Très bonne initiative !
    Je trouve juste dommage que tout ne soit pas fait plus localement (bilan carbone oblige). Je comprends toutefois les contraintes auxquelles vous devez faire face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *