Nos coups de gueules - Manifesto.

Retour sur une soirée pour définir Bhallot de la graine jusqu’au sac

19 novembre 2018

L’aventure Bhallot est parfois semée d’embûche et on sait que la route sera longue. C’est pour cela que nous avons décidé de nous poser, le temps d’une soirée, pour prendre le temps de réfléchir avec des experts, des ambassadeurs et des citoyens autour des enjeux de la mode éthique/responsable.

La soirée s’est déroulé en 3 temps : une table ronde, buffet / présentation des nouveaux modèles et enfin un atelier DIY. Pour ceux qui souhaite visionner la table ronde en entier, vous pouvez retrouvez le lien ici pour la première partie et l’autre ici. Vous trouverez aussi cette article sous forme de document PDF ici.

I. La table ronde

1. la chaîne de valeur

L’éco-conception


Arielle LEVY, fondatrice d’Une Autre Mode est Possible.
« Si vous devez retenir une chose, c’est la matière »
Guillaume PREVOST, co-fondateur de Bhallot, DA.
« Toute la réflexion, ce n’est que du compromis »

  • Arielle porte notre attention sur la matière première ainsi que sur les étapes de sa transformation. La cohérence doit être assurée pour pouvoir parler d’écoconception.
  • Selon Guillaume, il est avant tout question de faire un compromis entre la matière utilisée, la qualité, le prix et le style !

La matière


Marie DEMAEGDT, Resp. textile & durabilité à la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre
« Le lin est une des fibres la plus écologique au monde ! »
  • Il est l’une des fibres la plus écologique de la planète !
  • Certifié « master of linen », garantit qu’il soit cultivé, filé et tissé en Europe.
  • Cette fabrication Européenne est gage d’excellence écologique car le lin est cultivé sans aucune irrigation et transformé sans aucun ajout d’eau ou de produit.
  • Il se cultive sur une parcelle tous les 6 ans. Cela a pour effet d’enrichir les sols, augmentant naturellement le rendement.

La production


Gérald GODREUIL, Délégué général d’Artisans du monde
Guillaume PREVOST, co-fondateur de Bhallot, DA.
« L’équivalent des coopératives du Bangladesh n’existe pas en France »


  • Gérald Godreuil étant absent car malade, c’est JB et Guillaume qui ont expliqué leur choix de se tourner vers des coopératives d’artisans du Bangladesh !
  • Les « coopératives WFTO » sont très engagées socialement.
  • Sous forme d’association, leur but est de combattre la pauvreté en milieu rural.
  • Pour chaque sac acheté, une partie de l’argent soutient des programmes de développement (entrepreneuriat féminin, formations d’indépendance, sensibilisation au respect de l’environnement etc.).
  • Contre-pied total de l’industrie textile.

La distribution


Bianca co-fondatrice de Kabanes
« On s’engage vraiment avec les marques en prenant part au stock »
  • S’engager sur les stocks auprès de petites marques responsables.
  • Gestion des enjeux sur les marges de créateur, qui sont souvent faibles, en les fixant avec eux.
  • Réalisation d’un magazine qui présente les créateurs à travers de contenus de qualité.

2. Les utilisateurs / les clients

Rym TRABELSI, co-fondatrice de Clothparency
Eloïse Moigno, co-fondatrice de Sloweare.
  • Les réponses variées et complètes nous confirment le renforcement des exigences écologiques et sociales.
  • Une réelle cohérence est attendue sur toute la durée de vie du produit (de la création jusqu’à la fin de vie du produit).

Cliquez sur la photo pour agrandir

3. La communication

Julie BERNIER, blogueuse Sortez tout vert
« Notre cerveau n’aime pas le changement»
Catherine DAURIAC, blogueuse et journaliste. Fondatrice de La fabrique idéale
  • Notre cerveau est réticent au changement, il faut donc accompagner l’audition vers de petites transitions quotidiennes.
  • Une communication positive est essentielle pour faire adhérer sur des sujets aussi importants !
  • Lutter contre l’infobésité et les fausses informations.
  • Il est important d’y mettre la forme et le fond.

II. Présentation des sacs

Vers du 100% végétal


  • Remplacer le cuir oui ! Mais pas par du plastique !
  • Alta est le petit nouveau de la bande, cela signifie « léger » en Bengali.
  • Une volonté de mettre en avant des savoir-faire locaux par des motifs ethnique du Bangladesh !

Ce sac est en précommande jusqu’à début décembre.

 

Le lin


Pour le lin, rdv au Printemps 2019 pour voir la nouvelle collection. Nous travaillons actuellement le tissu pour l’ennoblir via un traitement 100% naturel à l’huile de lin. Un rendu super qui nécessite d’être approfondi.

Manneville-es-Plains (76), le 25 juillet 2012 : mains d’Alain Blosseville, president de la cooperative Terre de Lin (Photo Sebastien Rande / CELC)

III. L’atelier DIY

C’était l’occasion de personnaliser son sac à dos grâce à l’atelier proposé par la fabrique idéale :

 

IV. Remerciement

On remercie tous les intervenants, les ambassadeurs de Bhallot, Yogitea et Lemonade partenaire de la soirée. Yoann, Planet Verte pour l’organisation, Hugo pour la vidéo et enfin Makesense & we can do pour ce magnifique lieu : L’arche.

N’hésitez pas à réagir et à laisser un petit commentaire juste en dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Service client
rapide et honnête

Paiement sécurisé
Paypal, CB, option 3x sans frais

Livraison gratuite en point relais &
Livraison 48h, 24h à domicile etc...

logo
Être averti Nous vous informerons lorsque le produit arrivera en stock. Laissez simplement votre adresse email valide ci-dessous.
Email Nous ne partagerons votre adresse avec personne d'autre.