Nos coups de gueules - Manifesto.

Le cuir vegan est-il vraiment éco-responsable ?

17 février 2022

On entend souvent parler du « cuir vegan » et de nouveaux cuir toujours plus ressemblant au cuir actuel permettant de proposer une réelle alternative au cuir et de répondre à une certaine attente en terme de design (via sa tenue et ses propriétés) mais est-il pour autant plus écologique ? Pourrions-nous l’utiliser pour nos sacs vegan ? On a donc pris le temps de mener notre enquête concernant ces matériaux dit « écologiques » , « biodégradable » , « recyclable ». On les a testé pour vous et nos conclusions ne sont pas très loin de notre article écrit sur le cuir d’ananas en 2017 (lien)

Qu’est ce que le cuir « vegan » ?

On va être clair dès maintenant. Le cuir « vegan » n’est pas du cuir car il est issu de végétaux. C’est un non sens d’écrire ça. Donc ce n’est pas de la peau d’animal qui est ensuite tanné mais des fibres végétales qui sont ensuite transformé pour ressembler au cuir. Le cuir « vegan » peut très bien être du faux cuir (car il n’est pas d’origine animal) mais dans cet article, on se concentre surtout sur les nouvelles alternatives issues de végétaux.

Concernant ces cuirs, il en existe plusieurs mis sur le marché :

  • Le cuir de raisin
  • le cuir d’ananas
  • cuir de pomme
  • le cuir de cactus
  • le cuir de champignon
  • etc…

Zoom sur la composition du cuir végétal et/ou vegan

On a donc mené notre enquête, nous avons trouvé les fournisseurs et on leur a demandé la composition de ces cuirs. Nous avons pu aussi nous procurer des échantillons afin de vérifier la tenue et la composition. On va aller droit au but la composition n’a rien d’écologique selon nous à moins que le plastique le soi devenu ? à moins, aussi, que le plastique soit devenu biodégradable ?

Entrons donc dans les détails :

Le PLA, fabriqué à partir d’élément sur la planète terre, est issu, le plus souvent du maïs. C’est le deuxième plastique le plus utilisé au monde. Favorite des matières pour l’impression 3D, il est souvent avancé que c’est une matière écoresponsable. Certes, il n’est pas issu du pétrole mais il n’en reste pas moins un plastique qui ne se décomposera pas dans la nature. Les sources : https://www.digitec.ch/fr/page/le-pla-est-il-vraiment-biodegradable–16645 / https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1243/emed_jour_1981_010_004_02 / https://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/bm010048k?journalCode=bomaf6&

L’abréviation PU veut simplement dire Polyuréthane, c’est l’abréviation commune pour le faux cuir. Besoin d’aller plus loin ?

On entends déjà de loin l’argument « c’est déjà mieux que rien » sous entendu c’est déjà bien de faire un matériau composé à 50% de fibre. Mais est-on sûr de ça ? Est-ce que ce n’est pas pire ? Explication :

Ni recyclable, ni biodégradable !

« Chouette du plastique biodégradable/compostable ! » FAUX !!!

Le PLA a beau être biosourcé il n’est en aucun cas « biodégradable ». D’autres l’ont testé avant vous, que se soit sur des études fiables ou des tests de youtubers, vous pouvez laisser pendant 2 ou 3 mois dans l’eau du pacifique ou l’enterrer pendant 2 ans sous la terre, il n’y aura aucun dégradation du plastique ! 2 ans sous terre / 2 mois sous l’eau / 3 mois sous l’eau du pacifique

Pour que le PLA se dégrade il faut des enzymes (que l’on trouve pas dans la nature) et de la chaleur (beaucoup de chaleur 60°), de l’humidité et de l’oxygène. Bref il faut un cocktail bien recherché qui ne se trouve pas dans la nature.

« ah on peut donc le recycler » FAUX et VRAI !

En théorie, c’est vrai que l’on peut recycler mais en pratique c’est mission impossible, tout ceux qui se sont confrontés à l’éco-conception le savent. On ne mélange pas une fibre naturelle et une fibre plastique car la pièce sera irrécupérable, voir tellement complexe à recycler que personne ne s’y attarderait dessus. On arrive déjà pas à le faire sur du t-shirt (coton / polyester) alors ça semble impossible à le faire sur ce genre de matériaux. Il faudrait faire fondre le plastique sans pour autant carboniser la fibre ? bonne chance.

Si vous souhaitez creuser un peu plus loin sur les mythes du recyclage, on vous conseille ce post.

En conclusion, c’est donc un matériau qui n’est pas recyclable, ni compostable du simple fait d’avoir mélangé 2 matériaux au propriétés complètements différentes ! Alors qu’à l’inverse un matériau 100% peut être au moins recyclé.

Le naturel avant tout ! / Le monde d’avant s’accroche

On est d’accord sur le principe que l’industrie du cuir est très polluante et que nous devons trouver des alternatives pour réduire notre impacte mais la manière est aussi importante. Et c’est déjà bien de trouver des alternatives mais ce qui nous fait bondir c’est quand on arrive à lire « biodégradable » à coté de « plastique » etc… ça nous fatigue un peu de voir des produits sur le marché sans connaitre leur composition exacte.

On aimerait une transparence plus clair et un vocabulaire marketing moins trompeur !

Rien qu’en écrivant la définition du « cuir vegan » on se rend compte de la petite aberration car le but de ces cuirs sont de ressembler à du cuir. On veut donc imiter les propriétés du cuir avec des matériaux qui ne sont pas fait pour ça. Et le pire dans tout ça, c’est que la matière est transformée via des procédés très chimiques ou pétro-chimiques pour ressembler à du cuir. On détruit de la matière pour pouvoir recréer une autre matière.

C’est un peu comme si on s’accrochait au monde d’avant alors que nous avons tout à inventer. Bref vous l’aurez compris, ces cuirs ne rentrent pas dans l’esprit de bhallot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.