De la graine jusqu'au sac

Qui fabrique les sacs Bhallot ?

15 mai 2017

Qui sont les structures/coopératives qui accompagnent nos artisans ? Quels sont leur impact, leur but, leur vision ?
Nous travaillons avec deux structures : Prokritee et Tarango. Ce sont des regroupements d’artisans qui mettent en commun leur savoir-faire et leur moyen de production. Ces deux entités sont certifiées commerce équitable par World Fair Trade Organization (WFTO), un choix que nous avons décrit dans  « 5 raisons du choix du label de commerce équitable WFTO ! ».

Tarango : l’entrepreneuriat féminin

Tarango a été créé en 1989 par une organisation chrétienne dans le but de promouvoir le travail des femmes à travers l’artisanat afin qu’elles puissent avoir une place reconnue dans la société. Les femmes étant souvent occupées à la maison, les fondateurs de l’association ont eu une idée : faire venir à elles les moyens de production. Ainsi, les machines à tisser ont trouvé leur place parfois dans un coin de la cuisine, le salon, sur la terrasse, etc. En mettant à profit leur compétences artisanales et en apportant au foyer une source de revenu, l’engagement de ces femmes auprès de Tarango leur apporte une nouvelle  reconnaissance au sein de la communauté.

En plus de ce projet social, pour tout vous avouer, ce qui nous a beaucoup plu, ce sont les machines à tisser à la main. On a tout de suite vu l’opportunité de créer des tissus résistants tout en pouvant innover dans le design ! Cette opportunité a été d’autant plus facilitée que nous avons reçu un accueil irréprochable des artisanes et avons ainsi pu créer des liens (sans jeux de mot) très forts dans la construction du projet.

Prokritee : un passé et une solide organisation.

Prokritee a été créé en 2001 par Mennonite Central Committee (MCC). MCC est une association américaine chrétienne présente au Bangladesh depuis 1970 (après une catastrophe naturelle). MCC lance en 1972 un programme porté sur l’agriculture avant de développer en 1975 un premier programme sur l’artisanat. 10 entreprises d’artisans sont créées, c’est une véritable réussite, car quelques années plus tard le chiffre d’affaire s’élève à plus de 1 million de dollars et en fait bénéficier plus de 900 femmes des zones rurales du Bangladesh.

C’est donc en 2001 que Prokritee est fondé afin de reprendre et gérer l’activité de 8 entreprises. Ce n’est que très récemment, en 2015, que Prokritee est devenu membre certifié de WFTO.

Leurs activités

L’activité de Prokritee est très large, selon les unités de production. Il est possible de trouver des paniers en jute, des tissus recyclés fait en crochet, du savon naturel, des tissus, des objets décoratifs, du papier fait à la main, parfois même fait en jute ! C’est d’ailleurs par ce dernier que nous avons connu Prokritee, lors de nos deux ans de vies au Bangladesh.

Concernant les produits, nous avons trouvé chez eux un savoir-faire indéniable en terme de construction des produits. Nous avons donc transposé leurs connaissances avec les nôtres pour créer des sacs en jute.

Leurs valeurs

Ce que l’on a ressenti lors de nos visites chez Prokritee c’est tout d’abord une organisation très horizontale et informelle, ce qui est assez rare au Bangladesh et mérite d’être souligné. En effet, chaque unité de production possède son indépendance en terme de management. En plus d’encourager l’émancipation des femmes grâce au travail, Prokritee met aussi l’accent sur l’écoute. En effet, ils prennent en compte le point de vue des artisans et les impliquent dans la planification, la mise en oeuvre et l’évaluation des différents programmes.

 

On est super content de travailler avec eux et on espère vraiment pouvoir établir une relation de confiance afin de soutenir toutes leurs initiatives !

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous faire signe, on sera ravi d’y répondre !

Laisser un commentaire