Les rencontres

On a décidé d’aller à Ambiente ! #Frankfurt #Fairtrade #bhallottower

17 février 2017

Bon pour commencer, Ambiente, c’est quoi ? C’est une gigantesque foire d’exposants. C’est un peu comme si tous les commerçants du monde se disaient “Et si on se réunissait tous au même endroit ? ” et le résultat donne Ambiente. Pour les plus connaisseurs, c’est un peu comme Maison&objet à Paris. C’est tellement grand que lorsqu’on est rentré dans le premier hall, remplit de couteaux et de fourchettes, on s’est demandé si on était bien au bon endroit… 6 halls plus tard, on était enfin arrivé.
Bref, quoi qu’il en soit on en ressort vivant et content, les sacs avancent, l’inspiration est toujours là et on a découvert un pays où il fait froid ! Très froid !

Content d’avoir revu nos partenaires

On est content d’être tombé sur des organisations bienveillantes et d’avoir rencontrés de bonnes personnes. C’était aussi pour nous l’occasion de faire un point sur les produits. Du coup, prochain départ prévu début mars et l’on y reste pendant deux mois pour le dernier sprint.

Mr Maung from Tarango

WFTO stand Ambiente 2017

Le commerce équitable, un vrai challenge !

On fait partie des gens qui croient que ce n’est pas parce que l’on est éthique qu’on est obligé d’être moche ! Et on n’est pas les premiers à faire ce constat, d’autres marques l’ont bien compris avant nous comme Veja, La révolution textile etc… Tout le monde a plus ou moins assimilé l’importance du stylisme et de l’esthétisme. Malheureusement (ou heureusement pour eux), lors de nos déambulations dans les stands équitables, on s’est rendu à l’évidence : les produits sont encore et toujours de faible valeur ajoutée. Comme si le commerce équitable s’en remettait à son vieux démon, le misérabilisme ! “Achetez mon produit pas beau qui vous servira à rien mais qui aidera une femme et ses enfants au Bangladesh” . Bon ok, j’exagère un peu et s’il y a un marché pour ça, c’est tant mieux ! Mais on trouve ça dommage, que parfois, leurs produits ne répondent pas à un réel besoin du coté consommateur. Et paradoxalement, j’ai aussi l’impression qu’en achetant ces produits-là, ça ne les aident pas toujours à se perfectionner dans certains domaines. En plus, si on prend le cas du Bangladesh, cela semble encore plus aberrant, tellement il y a de possibilités de revaloriser les savoir-faire et les métiers de l’artisanat.

Heureusement pour nous, nous avons des partenaires qui ont la volonté de s’inscrire dans notre démarche en investissant du temps à la recherche du meilleur design, du meilleur tissu, du meilleur accessoire et de la meilleure manière de faire. De plus, on sait que notre connaissance du pays est un atout. En bref, cela n’a fait que confirmer ce que l’on savait déjà, faire rentrer le monde de la mode dans le secteur de l’équitable au Bangladesh est un défis que l’on est prêt à relever ! 🙂

Après mûre réflexion, on ne fera pas de Bhallot Tower…

Nous aussi, on voulait notre tour à Frankfurt mais bon, finalement, on s’est dit que c’était beaucoup d’argent pour pas grand chose… Donc finalement, on fera pas de tour.
Néanmoins voici les plans :

Project of Bhallot tower

De l’inspiration et encore de l’inspiration

Des idées ce n’est pas ce qu’il nous manque et le salon ainsi que le voyage ont été source d’inspiration. Donc voici quelques produits que l’on verra peut-être dans le futur, aidez nous en nous disant ce qu’il vous plairait bien.

Voilà, on attend vos réactions !

Laisser un commentaire